Commune de Montrabé

Menu principal

Recherche

Vous êtes ici : AccueilEnvironnement - PropretéAmbroisie
Signaler une erreur

Ambroisie

 

Très présente depuis plusieurs années dans la vallée du Rhône, l’ambroisie s’étend maintenant en région Occitanie.

Le fauchage et l’arrachage sont préconisés au printemps (à éviter en automne, période de grenaison).

Une attention particulière doit être apportée lors de la manipulation de l’ambroisie, tant par le caractère hautement allergisant de son pollen (en sa présence, à partir de mi-juillet, il est conseillé de porter des gants et un masque pour l’arracher), que par sa forte capacité de dispersion.

Soyez également attentif lors des transports de terre, afin de ne pas infester les terrains encore vierges.

Il est également recommandé de couvrir ou semer les terres à nu.

COMMENT RECONNAÎTRE LA PLANTE D’AMBROISIE ?

• Feuilles du même vert clair sur les 2 faces. • Pas d’odeur quand on les frotte dans la main.

Ambroisie floraison
Ambroisie floraison
Ambroisie vegetatif
Ambroisie vegetatif

QUE FAIRE SI J’EN VOIS ?

• Sur ma propriété : je les arrache. • Hors de ma propriété et sur un terrain public, s’il y a quelques plants : je les arrache. • Hors de ma propriété, s’il y en a beaucoup : je signale la zone infesté.

Que faire de plants arrachés ?

Si les plants d’ambroisie ont été arrachés ou coupés avant la grenaison (dès début septembre), ils peuvent être compostés, méthanisés ou laissés sur place sans problème. Il est ensuite possible d’enfouir dans le sol ou d’épandre le compost ou le digestat obtenu. Si des semences sont présentes sur les plants, il vaut mieux alors laisser les déchets sur place pour éviter de disséminer involontairement les graines.

Quand un terrain est envahi par l’ambroisie, l’une des seules manières de réduire la quantité de semences dans le sol est de les laisser germer pour détruire ensuite les plantules. C’est la technique de faux semis.

Le brûlage de végétaux par des particuliers est interdit, sauf dérogations particulières, car la combustion libère dans l’atmosphère des composés toxiques : particules, hydrocarbure aromatiques polycycliques, etc. De plus, le brûlage présente peu d’intérêt en termes de lutte contre l’ambroisie. Les plantes en graines doivent être laissées sur place et la problématique strictement gérée l’année suivante, avant grenaison.

Source : https://solidarites-sante.gouv.fr/sante-et-environnement/risques-microbiologiques-physiques-et-chimiques/especes-nuisibles-et-parasites/ambroisie-info/espace-professionnels/article/que-faire-des-dechets

SIGNALEMENT :

www.signalement-ambroisie.fr Par e-mail à : contact@signalement-ambroisie.fr Tél. : 0 972 376 888

Plus d’information sur : http://ambroisie.info/

  • Ajouter à Facebook
  • Ajouter à Google
  • Ajouter à Myspace
  • Partager sur Twitter
  • Ajouter à Viadeo
  • Ajouter à Yahoo
  • Ajouter à Live
  • Ajouter à Netvibes
Retour à la page précédente  Haut de page