Commune de Montrabé

Menu principal

Recherche

Vous êtes ici : AccueilDécouvrir Montrabé > Equipements et présentation de la ville, chiffres, paysages...Paysage, géologie et hydrographie
Signaler une erreur

Paysage, géologie et hydrographie

 
Montrabé est caractérisé par deux coteaux d’orientation est-ouest. Ils sont séparés par deux vallons, creusés par la Sausse au nord (affluent de l’Hers) et par la Seillonne au sud (affluent de la Sausse).

Cadre géologique

Les coteaux de Montrabé répondent aux mêmes caractéristiques que ceux du Lauragais :
- Coteaux constitués de molasses (alternances d’argiles, marnes, sables et grès recoupés par des bancs calcaires) ;
- Vallées constituées d’alluvions (sédiments fins argilo-limoneux recoupés de quelques bacs sableux).

Cadre hydrologique

4 rivières ou ruisseaux traversent la commune, marquant souvent la limite avec les communes limitrophes :
- la SAUSSE, affluent de l’HERS, traverse le bas du village en limite avec les communes de St Jean et Beaupuy.
- la SEILLONNE au Sud, limite de commune avec Montdouzil, BALMA, PIN BALMA
- Le GAZEL, affluent de la Seillonne, en limite de Pin Balma.
- le GILET, ruisseau affluent de la Sausse, passe au nord de Montrabé, au niveau du Golf St Gabriel, en limite de commune avec Beaupuy,

L’imperméabilité des molasses, l’urbanisation et le relief expliquent le ruissellement rapide des pluies, les problèmes d’érosion et le faible développement des nappes souterraines. Les fontaines de Montrabé s’expliquent par les évacuations d’eau des quelques lentilles sableuses de la molasse, réceptacles temporaires après les pluies.

L’espace rural

Il occupe presque la moitié du territoire communal. Les cultures, non irriguées pour la plupart, sont celles du Lauragais : principalement des céréales à l’automne et du tournesol au printemps.

Les terres agricoles sont exploitées par quelques agriculteurs et entrepreneurs de Montrabé et des communes voisines. Les surfaces boisées sont peu importantes (1% environ).

Ssitué au " Rivalet ", le bois de Batut, espace classé, est à ce titre l’unique bois significatif de la commune.

La végétation arbustive le long des rivières et des ruisseaux participe pour une grande part à la qualité du paysage.

L’espace urbanisé

La zone urbanisée de Montrabé couvre le centre de la commune, de part et d’autre des axes traversant le commune : la RD112 (12000 véhicules par jour) et la voie ferrée (dont les travaux de doublement se termineront en 2013).

L’habitat est essentiellement pavillonnaire, avec 12 lotissements au sud de la RD 112 et 9 au nord. Une zone d’habitat dispersé est située sur la partie Est de la commune. De nouveaux quartiers ont vu le jour ces dernières années, notamment Marquette, face au collège, en 2009. Il n’existe pas de « vieux noyaux villageois » ; seules quelques maisons anciennes sont à signaler en face de la Mairie. Tous les autres bâtiments sont contemporains, y compris l’église qui date du 3 octobre 1976.

  • Ajouter à Facebook
  • Ajouter à Google
  • Ajouter à Myspace
  • Partager sur Twitter
  • Ajouter à Viadeo
  • Ajouter à Yahoo
  • Ajouter à Live
  • Ajouter à Netvibes