Commune de Montrabé

Menu principal

Recherche

Actualités

Vous êtes ici : AccueilActualitésVoeux du Maire et Inauguration – SAMEDI 20 JANVIER
Signaler une erreur

Voeux du Maire et Inauguration – SAMEDI 20 JANVIER

 

Voeux du Maire et Inauguration du restaurant scolaire et des locaux ALAE – SAMEDI 20 JANVIER

En présence de :
M. Georges MERIC, président du Conseil départemental de la Haute-Garonne
Mme Françoise LABORDE, Sénatrice de la Haute Garonne
Les jeunes élus du CMJ

DISCOURS PRONONCE PAR JACQUES SEBI, MAIRE DE MONTRABÉ :

« Je veux tout d’abord vous remercier d’avoir répondu si nombreux à notre invitation.

Cela me donne l’immense plaisir, en mon nom personnel, et au nom de tout le conseil municipal de vous souhaiter à toutes et à tous une bonne et heureuse année, et de vous présenter nos meilleurs vœux de santé et de bonheur et de réussite, pour vous et pour tous ceux qui vous sont chers.

Nous avons le plaisir cette année d’accueillir Georges MERIC, Président du Conseil départemental de la Haute-Garonne ; M.Guy PATTI Président du Conseil d’administration de la Caisse d’Allocations Familiales de la Haute-Garonne vous priant de l’excuser.

Aujourd’hui nous sommes ici, non seulement pour marquer le début de cette nouvelle année, mais aussi pour inaugurer le principal investissement de ce mandat.

Il s’agit de l’extension et la réhabilitation du restaurant scolaire, du réaménagement de la cour de la Maternelle et de la construction d’un nouvel Accueil de Loisirs Associé à l’École pour les enfants de la maternelle.

Cet investissement, qui concerne le domaine scolaire et le périscolaire, s’est imposé comme une priorité. La cuisine a été agrandie de 70 m² avec la création de chambres froides pour optimiser la fabrication des repas sur place. Le restaurant a été transformé en self : pour les élèves de l’école élémentaire, cette organisation aura pour intérêt de fluidifier le service, ainsi que de rendre plus autonomes les enfants, et plus responsables avec notamment une sensibilisation au tri des déchets. Pour les enfants de la maternelle, nous avons installé un self avec des îlots, un système plus adapté à leur jeune âge. Un soin particulier a été apporté à l’acoustique de la salle de restauration, afin de réduire les nuisances sonores. La salle à manger a été agrandie de 70 m² et les 210 m² existant ont été entièrement rénovés et mis en conformité avec les normes d’accessibilité. Nos 350 petits écoliers seront ainsi accueillis, dans le plus grand confort. Concernant les locaux de l’ALAE maternelle, un nouvel accueil remplace aujourd’hui les préfabriqués et deux salles d’activités de 60m² et 40m² ont été créées, avec leurs annexes. Nous avons confié cette réalisation à l’Atelier BRUNIQUEL, architecte à FLOURENS, qui a pris le soin de réaliser, les plans de cet ensemble en respectant à la fois nos capacités d’investissement et l’objectif recherché. Je remercie toutes les entreprises qui ont participé à la construction de ce bâtiment, pour la qualité de leur travail et leur sérieux.

Le montant total des travaux s’établit à près de 1 250 000 euros HT. Cette construction, qui traduit notre volonté d’accompagner le changement et la transformation de notre ville pour améliorer notre cadre de vie, a été possible grâce aux subventions du Conseil Départemental, à hauteur de 300 000 €, ainsi que de la Caisse d’Allocations Familiales., qui a examiné notre projet pour la création d’un espace dédié à l’accueil de jeunes enfants et nous a accordé, le 30 octobre dernier, une subvention de 120 000 €.

Parler des investissements dans une commune, c’est donc, aujourd’hui plus encore qu’hier, parler de nos principaux partenaires de proximité, le Conseil Départemental et la CAF, et de leur soutien constant, que ce soit pour les grands projets ou au quotidien pour l’entretien de nos équipements et l’acquisition de matériel nécessaire au fonctionnement de nos services publics.

Monsieur Le Président du Conseil Départemental, grâce au contrat de territoire, que nous avons signé pour la période 2016-2020, notre coopération est programmée pour les années à venir et nous nous réjouissons de ce partenariat. Votre démarche est accompagnée d’une volonté de dialogue et de concertation, avec les communes et avec les habitants, et nous la saluons.

L’aide financière que vous nous apportez est essentielle et complémentaire, en particulier pour les grands programmes structurants que nos communes ne pourraient pas réaliser sans cela ou du moins pas aussi rapidement.

Je voudrais vous remercier pour votre rôle primordial et votre constante volonté de soutenir l’investissement et le développement local. Car nous savons tous combien la période est difficile pour les collectivités territoriales.

Depuis plusieurs années nous subissons des baisses unilatérales et drastiques des dotations aux collectivités. Le but avoué de cette manœuvre étant de nous contraindre dit-on en langage diplomatique "à une gestion vertueuse". On ne peut pas aller plus loin sous peine de remettre en cause les services offerts à la population dans de nombreux secteurs. A force de rogner nous sommes arrivés à "l’os". Dans une France qui souffre de tant de fractures sociales, il ne faudrait pas « jeter le bébé des services publics » avec « l’eau du bain des collectivités territoriales ».

Car la politique Mesdames et Messieurs, ne se résume pas à une gestion des colonnes de chiffres, et je vous rappelle que le service rendu aux populations ne peut s’apprécier du seul point de vue de la rentabilité. En produisant du service public au bénéfice des citoyens, les collectivités territoriales créent ce fameux lien social qui constitue la vraie base du "vivre ensemble".

Je viens suffisamment de déplorer et critiquer les baisses unilatérales des dotations aux collectivités pour me réjouir au moins de la confirmation de l’arrêt de cette baisse et du maintien du niveau des dotations en 2018 pour nous les petites communes. Ce qui n’est pas le cas d’ailleurs pour les 319 plus grandes collectivités, dont vous faites partie, M. le Président du Conseil départemental, avec les communes de plus de 50 000 habitants.

Mais nous restons cependant sur nos gardes, avec l’annonce du dégrèvement de la taxe d’habitation. Cette réforme participe sans nul doute d’une volonté de suppression programmée de cet impôt local au profit peut être d’une dotation d’État qui je le crains, réduira un peu plus notre autonomie fiscale et financière.

Mon premier voeu est donc que la puissante administration de Bercy cesse de remettre en cause ou du moins cesse de prendre de plus en plus de liberté avec les principaux acquis de la décentralisation. Puisque nous parlons de taxe, chers amis, je vais quand même apaiser votre attente inquiète en vous annonçant, pour la commune de Montrabé, que cette année vous ne verrez :

  Aucune augmentation des taux de fiscalité communale, pour la huitième année consécutive ;

  Aucun recours à l’emprunt pour le financement des dépenses d’investissement.

Nos finances communales sont toujours aussi saines et elles nous ont permis d’engager les projets prévus pour ce mandat et d’avancer de manière volontariste tout en préservant nos équilibres budgétaires.

La qualité de la gestion et la vision stratégique et financière à long terme constituent des atouts précieux.

Je tiens à remercier chaleureusement les conseillers municipaux et les agents communaux qui, chacun dans leurs attributions, ont contribué à la bonne gestion de notre budget tout en maintenant un service public de qualité.

Mon deuxième voeu est… que nous puissions continuer longtemps comme ça !

Partant du principe, Mesdames et Messieurs, que « Les meilleures économies sont les dépenses que l’on a la sagesse de ne pas engager », nos investissements pour 2018 se limiteront à deux programmes, que vous connaissez sans doute déjà :

  La création du cheminement piétons-cycles le long du chemin des Crêtes et de la RD70 jusqu’au rond point de Marignac. La commission d’Appel d’offre s’est réunie le 10 janvier. Les travaux débuteront le 01/03/2018 pour s’achever avant l’été. Pendant la durée des travaux, la circulation sera par moment perturbée et nous vous remercions par avance de votre compréhension.

  Quant au deuxième programme, il concerne la restructuration du coeur du village dont la première phase consistera à démolir les anciens ateliers municipaux, situés allée de la Gare, pour créer sur cet espace un jardin public. Le parking public jouxtant la passerelle de la Gare sera intégré dans ce projet de réaménagement. Le montant des travaux, s’élève à 250 000 €. Ils débuteront par la démolition des bâtiments existants début mars pour se terminer avant l’été.

Votre conseil Municipal a émis le 8 novembre à l’unanimité un avis favorable sur les Orientations d’Aménagement et de Programmation et les dispositions du règlement du Plan Local d’Urbanisme Intercommunal. Pour en savoir plus, je vous invite à consulter votre journal municipal de décembre dernier dont le dossier spécial est consacré à l’urbanisme.

Pour finir, avant de formuler mon dernier vœu, j’ai le plaisir de vous informer que cette année la commune de Montrabé a remporté le 2e prix départemental de la laïcité. Nous avons donc été distingués par le Conseil départemental pour nos actions de promotion de la laïcité, de la citoyenneté et des valeurs républicaines, ce dont je me réjouis particulièrement car c’est un sujet qui me tient à cœur.

Mon dernier vœu est que 2018 soit pour notre commune une année heureuse et sereine, que cette année permette à Montrabé d’assurer son développement tout en préservant son exceptionnel cadre de vie.

Je vous renouvelle, à chacun d’entre vous, mes vœux de bonheur, de santé et de réussite.

Je souhaite aussi de tout mon cœur qu’en France la solidarité et une dynamique POSITIVE puissent s’installer. »

  • Ajouter à Facebook
  • Ajouter à Google
  • Ajouter à Myspace
  • Partager sur Twitter
  • Ajouter à Viadeo
  • Ajouter à Yahoo
  • Ajouter à Live
  • Ajouter à Netvibes
Retour à la page précédente  Haut de page